La fatigue est traitée avec de la nourriture

syndrome de fatigue chronique, et l'apathie a sept raisons simples.Ils ont trouvé des scientifiques américains de l'Université de Caroline du Sud, ont indiqué que la mauvaise santé contribue à l'image même de la fatigue chronique de la vie cheloveka.Sindrom moderne et l'apathie a sept raisons simples.Ils ont trouvé des scientifiques américains de l'Université de Caroline du Sud, ont indiqué que la mauvaise santé contribue à l'image même de la vie moderne.

pas un secret que la condition la plus importante pour le fonctionnement normal du cerveau et le corps entier est, bien sûr, un bon sommeil réparateur.Les chercheurs des États-Unis sont d'accord avec l'opinion générale et croient que le manque régulier de temps passé dans les bras de Morphée conduit aux humeurs décadents et l'apathie chronique.Si au cours du siècle dernier, les gens passent en moyenne sur un rêve pas moins de huit heures par jour, mais maintenant les gens dorment environ six heures et demie.Ceci est dû principalement au fait que dans

le monde moderne les gens ont plus de choses qui ont besoin d'effectuer dans les plus brefs délais possibles.emplois Rush et souligne à cet égard mènent à l'insomnie, ce qui est une autre forme de trouble du sommeil.En conséquence, les gens ne reçoivent pas assez de sommeil la nuit encore à cause du fait que tout ne peut pas dormir.

Les scientifiques ont également montré que accumulé dans un manque de sommeil quelques jours ne peut être compensée pour une fois, même si vous dormez tout le week-end.Le fait que le manque de sommeil, le corps peut compenser le lendemain.Mais s'il ne reçoit pas cette indemnité, après un certain temps il devient fatigué et irritable, et sa performance est réduite.Les chercheurs affirment même qu'il mène à l'obésité.

deuxième raison scientifiques de fatigue chronique appellent malnutrition.Ils prétendent que les amoureux sont assis sur un régime alimentaire pour se rapprocher des normes généralement acceptées de la beauté, souffrent souvent d'une telle maladie.Ces personnes dévouées peuvent être divisés en trois types.Certaines personnes ne perdent du poids en adhérant à un régime alimentaire, mais ils sont une minorité.D'autres jettent cette entreprise, parce qu'ils ne réalisent pas les résultats souhaités à partir d'expériences avec son propre corps.D'autres encore, les plus agités, chaque fois en vain d'essayer de trouver de plus en plus de façons de perdre du poids.Ce qu'ils sont à risque, comme toujours sentir un sentiment de culpabilité et d'insatisfaction avec lui-même et de la vie, ils veulent se punir pour elle en faisant des restrictions alimentaires plus strictes.En conséquence, leur corps reçoit moins que nécessaire pour le fonctionnement normal des éléments nutritifs.

maladie chronique peut également nuire au système nerveux humain et sont, selon les scientifiques, la troisième syndrome de fatigue de cause, et l'apathie.Ils insistent sur le fait que, entre les patients souffrant de dépression, syndrome post-traumatique et la douleur chronique présentent de nombreuses similitudes.Chez ces patients, il y a une faiblesse musculaire, une diminution de l'appétit et de la libido, les troubles du sommeil et une diminution de la concentration.Ils se sentent épuisés et égouttés, résultant de la qualité de vie réduite.Les scientifiques américains

Au risque aussi apporté des boissons amateurs de café et de l'énergie.Au lieu de la vigueur attendue peut se produire l'effet inverse.Lorsque nous utilisons systématiquement ces boissons, il est addictif, le corps a besoin de toute la dose élevée, et il est impossible d'augmenter constamment.En outre, les boissons caféinées augmentent la déshydratation, de sorte que les nutritionnistes conseillent ceux qui abusent du café, de l'eau potable pendant au moins huit verres par jour.

Et, bien sûr, les chercheurs ne se souvenait pas que la fatigue conduit à une absence accrue d'oxygène et un mode de vie sédentaire, comme, par exemple, les employés de bureau.L'activité physique réduit non seulement le risque de maladies cardio-vasculaires, mais contribue également à faire face à la dépression, et affecte également la durée de vie.Cette conclusion est venue après les scientifiques expérience qui ils ont mené à partir de 2600 personnes âgées.Pour les sujets ont été suivis pendant 12 ans et a constaté que l'activité physique affecte l'espérance de vie plus que la présence d'un indice de masse corporelle normal.